Bannière

Travaux maritimes / fluviaux

Lamanage

Pilotage

Sauvetage / Surveillance

Bathymétrie

Aquaculture

Home Revue de Presse Le Télégramme - janvier 2015

Le Télégramme - janvier 2015

"Port de plaisance - Un nouveau bateau de servitude"


"Le port de plaisance a reçu son nouveau bateau de servitude. Avec la Ville dorée, les agents disposent maintenant d'un outil de travail performant" [...]

« Pratique quand il faut intervenir rapidement », souligne le responsable du port. « C'est surtout un bateau qui améliore les conditions de travail des agents », complète l'adjoint [...] Ainsi, la Ville dorée, en référence à la petite plage de la Ville Close, « est vraiment à la pointe de ce qui se fait en matière de sécurité maritime », souligne le responsable du port qui parle même d'un « bateau modèle »...

 

 

Un peu avant Noël, le port de plaisance a reçu son nouveau bateau de servitude. Avec la Ville dorée, les agents disposent maintenant d'un outil de travail performant pour remplacer l'actuel bateau qui accuse plus de 30 années de « bons et loyaux services ».

Depuis le 1er janvier 1983 - il y a plus de 30 ans -, le port de plaisance utilise La Médée comme bateau de servitude. Un bateau « plutôt de type plaisance », explique le responsable du port, Didier Picard. Même si La Médée a toujours été entretenue et bichonnée, « ce bateau de service, qui est très sollicité et qui a notamment vécu la grande tempête de 1987, est vraiment trop vieux ». En 2012, la Ville a décidé de le remplacer par un nouveau bateau de type plaisance et a lancé un appel d'offres.

De nouvelles contraintes

Mais en juillet 2012, le bateau de servitude du port de Saint-Quay-Portrieux, a explosé. Suite à cet accident technique qui a fait un blessé, « l'administration maritime a imposé aux ports de plaisance de n'utiliser que des bateaux de type professionnel ». La Ville a dû revoir sa copie en commandant un bateau homologué «professionnel » avec un acte de francisation bleu et non pas rouge comme celui des bateaux de plaisance.
Évidemment, « nous avons changé notre fusil d'épaule et ce n'était pas tout à fait le même investissement [...].

Construction en aluminium

C'est la société Alumarine Shipyard de Couëron (Loire-Atlantique) qui a emporté le marché. [...] Ce nouveau bateau, totalement construit en aluminium, mesure 7,50 m de long. Il est doté d'un moteur de 100 CV, capable de la propulser à 25 noeuds. « Pratique quand il faut intervenir rapidement », souligne le responsable du port.
« C'est surtout un bateau qui améliore les conditions de travail des agents », complète l'adjoint.

Bateau modèle

Le nouveau bateau, piloté par Daniel Madec et Guillaume Rivalain, effectue désormais les mêmes missions que le précédent. « Remorquages, contrôle des mouillages et des installations et différentes interventions », résume Didier Picard. Il est même équipé d'une petite porte latérale et d'un mât de charge permettant de soulever les bouées pour contrôler facilement les fixations. Son cahier des charges a été réalisé en collaboration avec le Centre de sécurité des navires de Concarneau. « Nous avons la chance d'avoir, dans la ville, ce centre qui nous a aidés à bien choisir », rappelle Bruno Quillivic. Ainsi, la Ville dorée, en référence à la petite plage de la Ville Close, « est vraiment à la pointe de ce qui se fait en matière de sécurité maritime », souligne le responsable du port qui parle même d'un « bateau modèle ».

 

Le Télégramme - 15 janvier 2015 - "Concarneau - Filets bleus"



Partager cet article