Bannière

Travaux maritimes / fluviaux

Lamanage

Pilotage

Sauvetage / Surveillance

Bathymétrie

Aquaculture

Home Revue de Presse Les Echos - Mai 2013

Les Echos - Mai 2013

"Le bateau-bus futuriste débarque à Calais"

"La navette fluviale créée par Alumarine Shipyard présente une ligne très futuriste, inspirée du design des projets de train ou de tramway les plus modernes.

Les navettes fluviales reviennent dans les villes européennes pour réduire l’encombrement urbain. C’est un nouveau marché mais aussi un champ d’innovation pour Alumarine Shipyard, chantier naval situé à Couëron, près de Nantes...

 

 

Après avoir fabriqué un premier «Waterbus» pour la ville de Rotterdam, cette PME vient de livrer, à Calais, une embarcation fluviale de 20 mètres, aux lignes très singulières imaginées par le cabinet d’architecture navale SDI (Stirling Design International), déjà connu pour ses navires de croisière haut de gamme.


«On a cherché un nouveau concept de transport entre le bus ou le tramway et le bateau », explique Thibaut Tincelin de SDI. «L’idée était de jouer sur l’héritage de la carrosserie automobile tout en conservant un aspect organique, avec ce gros oeil de libellule à l’avant».

La maîtrise en chaudronnerie d’Alumarine Shipyard a fait le reste. La légèreté de l’aluminium réduit la consommation énergétique et permet d’intégrer, si besoin, une propulsion électrique.

L’autre innovation réside dans l’embarquement des passagers par l’avant, via une rampe intégrée. «Cela permet d’accueillir des personnes à mobilité réduite, alors que la plupart des navettes exigent un petit saut pour un embarquement latéral », poursuit le concepteur. La timonerie, placée à l’avant, est semblable au poste de pilotage d’un tramway. Le fauteuil pivotant permet au pilote d’assurer le contrôle des tickets.

Exploité par une filiale de Veolia Transport, la navette [...] naviguera sur le canal de Calais et assurera la liaison entre la citadelle de la ville et le pont de Coulogne. Sa capacité est de 70 passagers pour un simple transport et de 44 passagers en version restauration."

Les Echos – 23/05/2013 – Emmanuel Guimard



Partager cet article